ÉQUIPE DE RECHERCHE

Co-CHERCHEURS PRINCIPAUX
Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal

Damien Contandriopoulos (Ph.D.); Arnaud Duhoux (Inf., Ph.D.).

Co-CHERCHEUR(E)S
Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal

Isabelle Brault (Inf., Ph.D.); Jean-Pierre Bonin (Inf., Ph.D.); Carl-Ardy Dubois (Ph.D.); Francine Girard (Inf., Ph.D.); Caroline Larue (Inf., Ph.D.); Jacinthe Pépin (Inf., Ph.D.); Roxane Borgès Da Silva (Ph. D.).

Faculté des sciences infirmières, Université Laval

Clémence Dallaire (Inf., Ph.D.); Bernard Roy (Inf., Ph.D.).

Département de médecine sociale et préventive, Université Laval

Maxime Amar (M.D.).

Département des sciences infirmières, UQAR

Emmanuelle Jean (Inf., candidate au Ph.D.); Lily Lessard (Inf., Ph.D.).

École des sciences infirmières, Université de Sherbrooke

Luc Mathieu (Inf., DBA).

COORDONNATRICE DU PROJET ESPI

Mélanie Perroux

COLLABORATEUR-TRICE-S

Karine Lachapelle, professionnelle de recherche.

Titulaire d’un Baccalauréat en urbanisme et d’une Maîtrise en études urbaines, Karine œuvre dans le domaine de la santé publique depuis plus de 7 ans auprès de l’Institut national de la recherche scientifique, du Centre de recherche du CHUM et d’organismes sans but lucratif à vocations environnementales. Au mois de juin 2015, elle intègre l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal pour le projet de recherche ESPI. Elle y met donc à profit son expertise dans la collecte de données, la compilation des données et participe à l’interprétation et à la diffusion des résultats tout en assurant un support aux bénévoles-recruteurs du projet.

Aurore Cockenpot (Inf.), candidate à la maîtrise en Administration des services infirmiers, Université de Montréal.

Infirmière bachelière depuis 2004, Aurore a développé son expertise clinique dans plusieurs unités d’urgence et de soins intensifs du Québec. Dans une volonté d’offrir des soins infirmiers de qualité et adaptés à l’évolution rapide des contextes, elle entreprend une maîtrise en administration des services infirmiers à l’Université de Montréal ; son objectif est de produire une synthèse des connaissances sur les modèles de services de première ligne centré sur la participation infirmière en vue d’améliorer la prestation de soins accessibles, efficients et de qualité. Son mémoire constitue également un transfert de connaissances scientifiques et d’expériences conduites hors Québec en vue d’aider à l’implantation et la contextualisation d’actions visant l’amélioration de la performance des services québécois de première ligne.

Alex Sudakov (M.D. ; Inf.), candidat à la maîtrise en Administration des soins infirmiers, Université de Montréal.

Alex Sudakov est né dans la petite ville de Sokyriany, située en Sud-Ouest de l’Ukraine. Il est titulaire d’un doctorat en médecine de l’Université d’État de Médecine de Bukovina (Chernivtsi). Il a également complété un baccalauréat en sciences infirmières dans la même université, diplôme qu’il a obtenu en 2008. En 2009, il immigre au Québec avec tout sa famille et obtient en 2013 la reconnaissance de son diplôme d’infirmier par l’OIIQ. En parallèle de son travail comme infirmier-chef d’équipe au CHSLD Institut Canadien-Polonais, il rejoint en 2004 le programme de maîtrise en sciences infirmières (administration) de la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal.

Thomas Prost, infirmier diplômé d’état en France, candidat à la maîtrise en sciences infirmières à l’Université de Montréal.

Thomas est étudiant en 1ère année à la maîtrise en sciences infirmières à l’Université de Montréal, option administration, sous la direction de Damien Contandriopoulos. Thomas  a suivi sa formation à l’Institut de formation en soins infirmiers de Rockefeller à Lyon dans la promotion 2013 – 2016. Durant sa formation, il fut président de son association étudiante ainsi qu’administrateur à la Fédération Nationale des Etudiants en Soins Infirmiers (FNESI) et à la Fédération des Etudiants en Soins Infirmiers Lyonnais (FESIL). Ses intérêts de recherche portent sur l’organisation des systèmes de santé. Son projet de recherche s’intègre au projet « ESPI » dans le cadre duquel il développera une analyse des modèles d’organisations des sites pilotes d’ESPI pour en établir une typologie schématique.