SABSA ou le choix du ministre

La perspective du ministre Barrette sur l’autonomie et l’indépendance a de quoi faire pâlir : l’infirmière praticienne spécialisée (IPS) de la Coopérative de solidarité SABSA a le « choix » de travailler au sein d’une clinique GMF (gérée par des médecins et située en dehors de la zone d’action de SABSA) ou de … Ou de quoi ? Ah oui : ou de rien et d’oublier les patients de SABSA.

« (…) mais à partir du moment où les infirmières refusent d’aller dans un point de services, où on les invite à faire leur travail de façon indépendante et autonome, c’est pas moi qui empêche l’accès aux soins, c’est un choix qu’elles ont le droit de prendre, qu’elles prennent… mais Monsieur le Président, notre intention n’est pas de les brimer bien au contraire, c’est exactement le contraire… On les invite à faire partie d’un GMF qui serait très heureux dans le quartier de les recevoir. » Gaétan Barrette, 15 mars 2016, Chambre parlementaire, Québec.

Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *