«Je n’endure plus rien»

Je suis infirmière en CHSLD depuis 3 ans. Nous avons 2 ailes protéiques de 30 patients et deux autre étages. En tout nous avons 85 patients. L équipe de soir comprend 8 préposées aux bénéficiaires (PAB) et 4 infirmières auxiliaires (inf. AUX.) et moi en tant qu’infirmière assistante chef. Il y a des patients avec des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) et donc le personnel se fait frapper, surtout que nous sommes souvent en sous effectif.

Un soir de fin semaine j ai eu 1 PAB et 1 inf. AUX. pour 40 patients sur un étage.

Nous avons présentement 25 patients en isolement pour éclosion d’influenza, puis nous manquons constamment de personnel de jour de soir et de nuit! Il faut mettre et enlever le masque, les gants et la jaquette jaune pour chaque patient que nous visitons. Il est sans dire que la clientèle est totalement dépendante pour ses besoins courants donc imaginez vous la charge de travail que ça représente pour les équipes ?!?! Ce ne sont que des petits exemples de ce qui ne va pas, mais je peux en nommer plusieurs autres.

Laissez-moi vous dire que nous n’avons pas de 65,95$ de plus à chaque fois que nous devons mettre une jaquettes jaune, privilège offert au médecin grâce à M. Barette! Et là, notre cher ministre de la santé veut faire avaler aux infirmières et leurs équipes qu’il va y avoir des solutions d’ici 2 semaines?! Bien sûr, les élections s’en viennent il n’a pas le choix de racheter les infirmières afin d’avoir leurs votes!

Voilà, j’ose dire une partie de ce qui ne va pas, je n’endure plus rien!

Une infirmière assistante chef.

Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *