Élections fédérales et santé

Environ 10% du budget du gouvernement Canadien, soit 30 milliards de dollars en 2013-2014 est transféré aux provinces dans le cadre des transferts fédéraux pour la santé. Au Québec c’est plus de 7 milliards qui ont été reçus du fédéral en 2013-2014 pour soutenir le régime public de santé. Le gouvernement du Canada défraie environ un quart des dépenses provinciales en santé. C’est beaucoup d’argent.

Mais au-delà de l’argent, ce sont surtout des principes que le fédéral impose. Les fameux cinq principes de la Loi canadienne sur la santé qui stipulent que pour recevoir des transferts fédéraux en santé les provinces doivent s’assurer d’avoir un système universel (tout le monde est couvert), intégral (tous les services médicalement nécessaires sont inclus), accessible (Il n’y a pas de barrières, financières en particulier, dans l’accès aux soins), transférable (d’une province à l’autre) et géré publiquement. Sans les principes imposés par Ottawa, il est fort probable que plusieurs provinces auraient déjà abandonné en partie plusieurs de ces éléments pourtant fondamentaux.

Même si on entend peu parler de santé dans ces élections, le futur de l’application des principes de la Loi canadienne sur la santé, des transferts fédéraux pour la santé et plus largement de l’implication du fédéral en santé sont des enjeux importants.

C’est ce dont il sera question sur CIBL 101,5, le mardi 15 septembre à 14h.

Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *