Sur l’institution médicale (qui n’existe pas ?)

Le 6 mars 2016, la Chaire Pocosa organisait à la librairie Le port de tête une discussion sur le pouvoir médical et ses rapports au politique (particulièrement serrés au Québec) et à la société.

Damien Contandriopoulos animait la discussion entre deux médecins de famille :

  • l’un, Marc Zaffran, formé en France où il a pratiqué pendant de nombreuses années et auteur de romans (sous le nom de Martin Wincler) ;
  • l’autre, Isabelle Leblanc, formée au Québec où elle pratique en UMF ; elle est également présidente du collectif Médecins québécois pour le régime public (MQRP) qui s’engage à faire entendre une voix politique indépendante des positions institutionnelles représentant « les docteurs ».

Voici un premier extrait de cette discussion qui s’est poursuivie avec les personnes présentes à la librairie ce soir là.

 

Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *